Trois jours de bonheur en maison de retraite

Trois jours de bonheur en maison de retraite

Du 21 au 23 décembre 2016, j’ai eu la joie d’animer un atelier avec une quinzaine de résidents d’une maisons de retraite d’Issy les Moulineaux.

La plupart du temps, je propose d’intervenir en maison de retraite pour rencontrer individuellement des résidents et travailler avec eux pour un souvenir. C’est l’occasion, parfois pour l’établissement, parfois pour la famille, d’offrir la possibilité à une personne de se replonger dans un souvenir heureux et d’en garder une trace écrite. Ces entretiens sont aussi une opportunité de découvrir en quoi consiste un travail avec un écrivain-biographe.

Mais cette fois, je suis intervenue dans le cadre d’un atelier collectif autour d’un thème qu’une résidente, Mme B., avait choisi quelques semaines auparavant : la question du bonheur.

Le sujet aurait pu paraître incongru dans un tel endroit : les maisons de retraite sont rarement associées à la notion de joie. Mais Mme B. voulait prouver le contraire : elle voulait montrer, aux personnes extérieures comme aux résidents, qu’il est possible d’être heureux même au sein d’un tel établissement.

Pendant trois jours, je me suis donc assise avec ces grands chênes, parfois centenaire, qui m’ont livré des anecdotes heureuses de leur vie passée et présente, et ont dessiné avec leurs mots une cartographie de ce qu’est le bonheur.

Cette rencontre a donné lieu à un texte que je partage avec vous aujourd’hui : « Le Bonheur en maison de retraite ».

Je remercie chacun des participants à l’atelier, ainsi que David, l’initiateur du projet. Ces quelques jours de chaleureux réconfort au coin de l’âtre de leurs souvenirs furent une merveilleuse préparation aux fêtes de fin d’année !