EXTRAITS

Curieux de lire ce que ça donne ? Cliquez sur les images ci-dessous pour lire quelques extraits.

On parle souvent du génocide arménien de 1915, moins de ce qui s’est passé après. Erevan sur Seine retrace l’histoire d’une des seules familles à être restée dans la province de Sivas longtemps après la fin des massacres, avant de fuir vers la France au début des années 50.


Jacques a vécu le pire comme le meilleur : né en Pologne de parents juifs, la famille Klajnberg déménage à Paris quelques années avant que le nazisme ne vienne étendre son noir étendard sur le pays. Il faudra à Jacques comme beaucoup d’autres des décennies avant qu’il ne prenne la parole pour raconter son vécu. Mais il n’a pas que cela à dire : de l’amour de sa vie, Annette, à la fierté qu’il éprouve pour ses enfants, en passant par son engagement passionné pendant des années dans le Parti Communiste, Jacques livre un témoignage émouvant, sombre et lumineux comme une chanson yiddish